Menus déroulants

























































































































Laon (Aisne) - 23 et 24 juin 2018

Maigre participation pour cette sixième manche de la coupe de France, organisée par l'écurie du berceau.

L'épreuve est encore dominée par Anthony Regnault, qui décroche une nouvelle victoire et reste imbattu cette année !


Résultats :

40 partants, 25 classés.

1. Anthony Regnault
- 2. Jérémie Buquet - 3. Loïc Fouquet - 4. Christophe Delamour - 5. Jean-Pierre Fouquet - 6. Alexandre Bérouard - 7. Julien Réty - 8. Jean-Guillaume Provot - 9. Jean-Charles Devillard - 10. David Bette - 11. Thony Brisse - 12. Renaud da Silva - 13. Quentin Regnault - 14. Pierre Berthier (à 1 tour) - 15.Florent Dubois - 16. Damien Baudrier - 17. Stéphane Dalloz - 18. Guillaume Talland  - 19. Jonathan Jahant - 20. Frédéric Lauzanne (à 2 tours) - 21. Freddy Laborde (à 15 tours) - 22. Laurent Tourscher (à 18 tours) - 23. Jérôme Delamour (à 19 tours) - 24. Cédric Barbotte (à 20 tours) - 25. Samuel Bureau.


Le film de la course...

Quarante pilotes au départ... Depuis la création du 2 CV cross en juillet 1972, on n'a jamais vu une aussi faible participation lors d'une manche de championnat ou de coupe de France. Mais à l'exception de Valentin Cordebar, les prétendants au titre 2018 sont tous là pour assurer le spectacle.

C'est Freddy Laborde qui commence en signant le meilleur temps des essais chronométrés, devant le champion en titre Anthony Regnault et Alexandre Bérouard en très grande forme.

Malheureusement pour Freddy, la suite de son week-end ne sera pas aussi belle : victime d'un talus dès la première manche de qualification, la voiture sera complètement pliée. Heureusement, la solidarité de la famille Deuchiste n'est pas une légende, et avec l'aide efficace d'une dizaine de copains Freddy peut participer le lendemain aux manches de rattrapage et assurer son ticket pour la finale. Finale au cours de laquelle il sera encore contraint à l'abandon suite à un incident mécanique. Quand ça veut pas...

Après la première manche de qualification remportée par Jérémie Buquet, la deuxième manche apporte son lot d'émotions : Renaud da Silva, positionné en première ligne, rate son départ et se retrouve dernier. Heureusement pour lui, la course est immédiatement arrêtée par les commissaires, le tracteur et son arroseuse étant encore en action sur la piste ! La boulette...

Renaud bénéficie ainsi d'une deuxième chance, qu'il ne laisse pas passer. La manche est remportée par Christophe Delamour, suivi de près par Alexandre Bérouard et Renaud.

On passe à la troisième manche. Vous avez dit "boulette" ? Anthony Regnault est largement en tête quand on lui montre le drapeau à damier. Satisfait, il quitte la piste, mais le drapeau était une erreur et se trouve rapidement rangé. Les autres pilotes continuent ainsi la manche pour le dixième et dernier tour, puis un onzième, puis un douzième...  le préposé au drapeau n'osant plus s'en servir !

Après bien des discussions, la direction de course finira par décider de faire recourir la manche en fin de journée. Elle sera remportée sans surprise par Anthony Regnault, mais le dindon de la farce se trouve Alain Berry, victime d'une bousculade au premier virage et contraint d'arrêter là son week-end, voiture trop endommagée.

Auparavant, Jean-Pierre Fouquet avait gagné la dernière manche de qualification devant Jean-Guillaume Provot.

Les quarts de finale sont lancés tôt le dimanche matin. En groupe A, Christophe Delamour prend le meilleur départ, mais Jérémie Buquet s'empare rapidement du commandement pour l'emporter. Petit moment d'émotion, un marcassin affolé, venu de la forêt voisine, vient accompagner les pilotes pendant quelques tours, heureusement sans collision.

Anthony Regnault s'impose facilement dans le quart du groupe B, suivi de Jean-Pierre Fouquet, les deux hommes reléguant le reste du peloton à près de vingt secondes.

Les manches de rattrapage sont remportées par Freddy Laborde, David Bette (après le déclassement de Nicolas Millot pour départ anticipé), Jean-Guillaume Provot et Julien Réty.

La demi-finale A est une copie du quart de finale de ce même groupe, on y retrouve aux trois premières places Jérémie Buquet, Christophe Delamour et Alexandre Bérouard. Le départ de celle du groupe B offre un beau spectacle, Anthony Regnault et Jean-Pierre Fouquet restant au coude à coude en tête pendant les trois premiers virages. Cette manche est rapidement arrêtée pour évacuer la voiture de Clément Guérin positionnée sur le toit en pleine trajectoire. Au deuxième départ, Anthony Regnault reprend le tête, suivi de Jean-Pierre Fouquet, mais ce dernier sera doublé avant l'arrivée par son fils Loïc, qui vient lui souffler la deuxième place.

En fin d'après-midi, on retrouve en première ligne sur la grille de départ de la finale Anthony Regnault, Jérémie Buquet et Loïc Fouquet. C'est sans surprise et dans cet ordre que ces trois hommes prennent rapidement une avance confortable pour monter sur le podium, Christophe Delamour signant une belle quatrième place loin derrière eux.

Plus en arrière, on est heureux pour trois pilotes du team de la belle Deuch qui participent à leur première finale : Frédéric Lauzanne, Samuel Bureau et Cédric Barbotte. C'était le premier 2 CV cross de Cédric, même s'il n'est pas un débutant en course automobile. Si Frédéric termine à la vingtième place, ses deux acolytes ont moins de chance, éliminés dès le premier tour à la suite de leur accrochage...

Classements du championnat














______________________________________




Sixième victoire consécutive pour Anthony Regnault !




Meilleur temps des essais chronométrés, Freddy Laborde ne connait ensuite que des malheurs.




Pas de podium pour Jean-Pierre Fouquet, mais
il se maintient à la deuxième place
du classement provisoire de la coupe de France.





Belle quatrième place pour Christophe Delamour,
en très grande forme ce week-end.





Malgré un abandon en quart de finale (bris de biellette
de direction), Damien Baudrier accède à la finale.





Clément Guérin se battait avec les meilleurs
avant d'être mis sur le toit en demi-finale.











Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page