Menus déroulants







































































































































Is-sur-Tille (Côte d'Or) - 6 et 7 octobre 2012

C'est sur la superbe piste d'Is-sur-Tille que le CKCBI et l'ASA Terre Issoise ont organisé avec succès leur premier 2CV cross, malgré une météo très médiocre le dimanche.

Stephan Devoulon remporte le super finale, Pascal Bettenfeld la super consolante, et Laurent Hèmeray décroche son troisième titre de champion.
.

Résultats :

Super-finale :
52 partants ; 25 classés :

FINALE : 1. Stephan Devoulon - 2. Cyrille Guillemain - 3. Florent Sartain - 4. Jérémie Buquet - 5. Damien Bette - 6. Anthony Regnault - 7. Benoît Philippon - 8. Vincent Philippon - 9. Cédric Gautier - 10. Julien Desmoulières - 11. Jean-Philippe Regnault - 12. Damien Baudrier - 13. Laurent Hèmeray - 14. Aurélien Réty - 15. Samuel Chenier - 16. Sébastien Lagorce - 17. Nicolas Jousserand - 18. Julien Réty (à 1 tour) - 19. Dominique Champagne - 20. Clément Rubin - 21. Anthony Buzzi - 22. David Bette - 23. Jean-Guillaume Provot - 24. Julien Desaché (à 9 tours) - 25. Jean-Pierre Fouquet (à 11 tours).

Super-consolante : 32 partants ; 25 classés :

FINALE : 1. Pascal Bettenfeld - 2. Dominique Minière - 3. Jean-Luc Bettin - 4. Gilles Delavau - 5. Julien Hubert - 6. David Bessonnier - 7. Michel Vieux - 8. Ludivine Delarue-Brethenoux - 9. Olivier Fezard - 10. Gilles Devillard - 11. Olivier Berge - 12. Jean-Eric Brethenoux (à 1 tour) - 13. Jean-Baptiste Lagoutte - 14. Gilles Laye - 15. Morgan Desvignes - 16. Xavier du Val d'Esprémesnil - 17. Didier Bondoux - 18. Laurent Vachet (à 2 tours) - 19. Anthony Lochin - 20. Jean-Philippe Berthelot (à 4 tours) - 21. Tanis Diana (à 6 tours) - 22. Ariel Vassort - 23. Virgil Lorcery (à 11 tours) - 24. Frédéric Carpentier (à 13 tours) - 25. Franck Andornetti (à 15 tours).


Le film de la course...

C'est un beau soleil qui accueille les 84 concurrents inscrits à cette dernière manche de la saison 2012, épreuve très attendue car c'est elle qui détermine les classements définitifs de la coupe de France.

Il fallait un miracle pour que Jean-Pierre Fouquet détrône Laurent Hèmeray de la tête de ce classement, mais ce miracle n'a pas eu lieu. Peu à l'aise sur ce circuit, Laurent ne termine qu'à la treizième position, mais cette place est amplement suffisante pour recueillir le dernier petit point qui lui manquait pour décrocher son troisième titre de champion.

Dans le même temps, Jean-Pierre est contraint à l'abandon, boîte de vitesses cassée à mi-course de la finale. Il doit se consoler avec le titre de vice-champion, lui aussi pour la troisième fois !

En tout début de week-end, Anthony Regnault signe le meilleur temps des essais chronométrés de la super-finale, tandis que Pascal Bettenfeld et Jean-Luc Bettin  ne sont séparés que par 8/1000ème de seconde dans la séance d'essais de la super-consolante.

Pascal et Jean-Luc remportent ensuite sans problème les manches qualificatives de la super-consolante, tandis qu'en super-finale ce sont Anthony Regnault, Nicolas Jousserand, Benoît Philippon et Jérémie Buquet qui franchissent en tête la ligne d'arrivée.

C'est à ce moment que le temps se gâte, et la pluie qui tombe toute la nuit transforme une partie du circuit en bourbier. La fameuse "cuvette" est devenue impraticable, mais fort heureusement le circuit d'Is-sur-Tille possède un raccourci qui permet de l'éviter. C'est donc ce nouveau circuit qui sera utilisé tout le dimanche, et la journée commence par deux tours de reconnaissance obligatoires, afin que les pilotes s'habituent au nouveau tracé.

Les deux quarts de finale de la super-consolante, manches qui ouvrent le programme de la journée, sont un peu perturbées par l'état de la piste. La première montée, très glissante, bouleverse les places acquises sur la grille de départ.

Au premier tour du groupe A, c'est Jean-Eric Brethenoux qui passe en tête, mais au fil des tours Pascal Bettenfeld viendra récupérer sa place. Dans l'autre groupe, Franck Andornetti sorti en tête est repassé par David Bessonnier pour la victoire, tandis que Jean-Luc Bettin, parti en pôle, ne termine que cinquième.

La piste est devenue plus praticable pour les quarts de la super-finale, remportés par Anthony Regnault et Jérémie Buquet.

Deux faits sont à signaler lors des manches de rattrapage, les premiers signes de problèmes mécaniques sur la voiture de Jean-Pierre Fouquet, et surtout la superbe lutte à laquelle se livrent Cyrille Guillemain et Cédric Gautier pour remporter leur manche. Les deux pilotes finissent côte à côte au passage du damier sous les acclamations du public.

Pascal Bettenfeld et Jean-Luc Bettin, remportent ensuite sans surprise les demi-finales de la super-consolante, mais il faut souligner les performances des deux débutants qui décrochent les deuxièmes places, Olivier Fézard et Virgil Lorcery.

En finale, Pascal Bettenfeld ne sera pas inquiété pour la victoire, mais Jean-Luc Bettin se fera souffler la deuxième place par Dominique Minière dans le tout dernier virage ! On regrette l'accrochage qui a eu lieu au premier virage de cette manche, repoussant quelques pilotes en queue de peloton, mais on admire la belle remontée d'Olivier Fézard qui revient dans le "top dix".

Classé septième, Michel Vieux décroche la place de deuxième débutant derrière l'intouchable Alexandre Gilles qui courait avec les super-finalistes, et Ludivine Delarue-Brethenoux, huitième, s'empare du titre de meilleure femme-pilote.

Chez les super-finalistes, Anthony Regnault part en tête de la demi-finale, suivi de son oncle Jean-Philippe. Mais les deux hommes seront successivement dépassés par Stephan Devoulon qui l'emportera. Dans l'autre groupe, Cyrille Guillemain réussit à passer Jérémie Buquet dans le tout dernier tour pour la victoire.

Stephan Devoulon et Cyrille Guillemain forment donc la première ligne de départ de cette super-finale et s'élancent en tête, suivi du jeune Florent Sartain qui fait preuve d'une forme éblouissante. Ce trio prend rapidement une confortable avance et passera la ligne d'arrivée dans cet ordre. Pour Florent Sartain, il était temps, sa suspension arrière était cassée dans les trois derniers tours et il aurait pu rater une fois de plus son premier podium.

Derrière, Jérémie Buquet attaque maintes fois Anthony Regnault et finit par le passer dans l'avant-dernier tour pour la quatrième place, suivi de Damien Bette qui s'engouffre dans la faille pour s'emparer de la cinquième.
















______________________________________





En remportant la super-finale, Stephan Devoulon
devient le huitième vainqueur de la saison 2012.




Pas de miracle pour Jean-Pierre Fouquet,
vice-champion pour la troisième fois de sa carrière.




Premier podium pour Florent Sartain
qui met fin à une série de déboires.




Deuxième de la super-finale, Cyrille Guillemain décroche définitivement la troisième place de la coupe de France.




La boue du dimanche matin n'arrête pas Pascal Bettenfeld qui domine la super-consolante.




Meilleur temps des essais chronométrés,
Anthony Regnault doit se contenter
de la sixième place en super-finale.




Particulièrement en forme ce week-end,
Ludivine Delarue-Brethenoux est sacrée
meilleure femme-pilote de la saison.




Malgré un accrochage au départ de la finale,
Olivier Fézard se hisse sur la troisième marche
du podium des débutants de la saison 2012.











Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page