Menus déroulants














































































































Chaillac (Indre) - 13 et 14 juillet 2013

Cette fois, c'est par un grand soleil et dans la poussière que s'est déroulée cette onzième édition du 2 CV cross de Chaillac, organisée par l'écurie du Pêchereau.

Le champion en titre Laurent Hèmeray y remporte sa première victoire de la saison 2013.
.

Résultats :

55
partants ; 25 classés :

FINALE : 1. Laurent Hèmeray - 2. Cyrille Guillemain - 3. Valentin Cordebar - 4. Stephan Devoulon - 5. Aurélien Réty - 6. Julien Desaché - 7. Cédric Gautier - 8. Nicolas Jousserand - 9. Alexandre Bérouard - 10. Yvonnic Gablier - 11. David Bette - 12. Jean-Guillaume Provot - 13. Samuel Chenier - 14. Dominique Champagne (à 1 tour) - 15. Alexandre Gilles - 16. Sébastien Chofflet - 17. Jacky Guillot - 18. Julien Bérouard - 19. Ernest Lamy - 20. Matthieu Cruchet - 21. James Moreau - 22. Julien Desmoulières - 23. Florent Sartain (à 16 tours) - 24. Michel Vieux (à 17 tours) - 25. Jean-Pierre Fouquet (après déclassement).


Le film de la course...

Lors de la manche précédente à Allogny, Jean-Pierre Fouquet avait laissé échapper la victoire à cause d'une erreur de freinage dans le dernier tour. Il est donc particulièrement motivé pour prendre sa revanche et commence fort en signant le meilleur temps des essais chronométrés, précédant en cela Valentin Cordebar et Stephan Devoulon, les deux derniers vainqueurs.

Jean-Pierre remporte par la suite sa manche de qualification malgré la menace constante de Cyrille Guillemain sur ses talons, tandis que Stephan Devoulon, Valentin Cordebar et Laurent Hèmeray dominent leur sujet dans les autres séries.

Le premier quart de finale est l'objet d'un scénario inattendu : Stephan Devoulon s'élance en tête, mais la course est arrêtée par drapeau rouge après deux tours seulement. Apparemment rien sur la piste, et pour cause, il s'agit d'une panne électrique dans la cabine de chronométrage ! Le temps de réparer l'incident et c'est la mise en grille pour un deuxième départ, mais Stephan Devoulon rentre au paddock au lieu de se représenter sur la ligne ! Il venait tout simplement de constater que toute l'huile de son moteur coulait sur la piste, signe évident d'une casse imminente.

C'est alors Jean-Pierre Fouquet qui remporte la manche après le deuxième départ, avec cette fois Anthony Regnault accroché à sa malle arrière pendant les treize tours qu'il restait à effectuer. Dans l'autre groupe, Laurent Hèmeray l'emporte sans être inquiété, tandis que Jean-Guillaume Provot est contraint à l'abandon, bras de direction avant droit cassé.

Les manches de rattrapages n'apportent aucune surprise, sauf à déplorer que Michel Vieux, parti en première ligne, sera bousculé dès le premier tour et contraint de repartir en dernière position. Remonté septième, Michel sauvera malgré tout sa qualification. Quant au pilote fautif, il écope d'une suspension pour la prochaine manche de la coupe de France...

Vient ensuite la panne qui sauve : pendant la présentation des pilotes au public, la voiture d'Alexandre Gilles, pilotée par Denis, son papa, tombe en panne de pompe à essence sur la piste. Sans ce tour de présentation, la pompe aurait lâché pendant les demi-finales, ce qui aurait privé Alexandre de sa quatrième finale de la saison.

Jean-Pierre Fouquet, qui avait pris le meilleur départ de la demi-finale A, laisse passer successivement Cyrille Guillemain et Florent Sartain. Dans le groupe B, Laurent Hèmeray domine toujours, laissant Valentin Cordebar à 12 secondes et Julien Desaché, le troisième, à 23 secondes ! Renaud Da Silva, qui pointait à la quatrième place, sera hélas contraint d'abandonner sur incident mécanique.

Cyrille Guillemain et Laurent Hèmeray forment donc la première ligne de la grille de départ de la finale. En deuxième ligne, on trouve Florent Sartain, Valentin Cordebar et Jean-Pierre Fouquet. Cyrille Guillemain prend tout de suite le commandement, suivi de Laurent Hèmeray. Au troisième tour, Valentin Cordebar occupe la troisième position, suivi de Florent Sartain et de Stephan Devoulon.

Les choses changent à la mi-course car un amortisseur vient de casser sur la voiture de l'homme de tête. Laurent Hèmeray en profite pour le passer, mais Cyrille Guillemain résistera pendant les dix derniers tours pour sauver sa deuxième place, bel exploit ! Valentin Cordebar complète le podium, alors que le mauvais sort s'acharne sur Florent Sartain, contraint d'abandonner à cause de la casse de son câble d'accélérateur, exactement comme l'an passé sur ce même circuit ! Peut-être reviendra-t-il l'an prochain avec un double câble d'accélérateur ?

La dernière surprise de cette manche de Chaillac se produira bien après l'arrivée. La voiture de Jean-Pierre Fouquet, arrivé cinquième, fait partie des véhicules contrôlés par les commissaires techniques, et il se trouve que la hauteur des chemises est très légèrement inférieure aux cotes autorisées. Différence minime, certes, mais les commissaires sportifs décident de rétrograder Jean-Pierre en dernière position.

De nos jours, on trouve beaucoup de pièces de fabrications diverses dans le commerce, mais une chose est sûre, les pilotes ont intérêt à vérifier méticuleusement celles qu'ils vont utiliser lors des compétitions de 2 CV cross.
















______________________________________





Première victoire de la saison
pour le champion en titre Laurent Hèmeray.




Belle finale pour Julien Desaché,
avec une sixième place à la clef.




Quelques soucis mécaniques pour Jean-Guillaume Provot, qui sauve malgré tout la douzième place en finale.




Cinquième temps aux essais chronométrés, dix-huitième en finale, c'est un beau weel-end pour Julien Bérouard.




Cinquième en finale, Aurélien Réty fait une belle opération pour le classement provisoire de la coupe de France.




Encore une finale pour James Moreau,
histoire de bien fêter son anniversaire !



















Accueil   -   Informations légales    -    Plan du site    -    Remerciements    -    Jeu concours    -   Haut de page